top of page

PUBLICATIONS

La statue du Commandeur

La haine.jpg

Si vous n'avez jamais emprunté d'argent, n'ouvrez pas ce livre.
Si vous n'en avez jamais prêté, ne l'ouvrez pas non plus.
Si vous n'êtes ni cigale ni fourmi, faites demi-tour.
Si le danger vous effraie, fuyez ! Ce livre est hanté par des animaux sauvages. Des aigles, des loups, et surtout des écureuils.
Enfin, si vous êtes radin, ce livre coûtant 21 €, ne venez pas vous plaindre ensuite, on vous aura prévenu.
La cigale et la fourmi, la célèbre fable de Jean de La Fontaine, revisitée. Une histoire d'écrivain avec des livres devant lui, un frigo à remplir, le gaz et l'électricité à payer.
Un avenir de naufrage en haute mer, le bonheur au cœur.

LA STATUE DU COMMANDEUR. Un roman à balles réelles.

Banana split

La haine.jpg

La trajectoire de Jean-Luc Van Damme représente un parcours sur chaussée déformée, un exercice de montagnes russes. D'une enfance heureuse dans le Bruxelles des années 60, il s'est élancé vers les sommets, a connu les précipices, dans un même élan.
Il a exercé les fonctions de cancre, barman, DJ, accompagnateur de trains de nuit, animateur de radio, photographe, producteur de clips, publicitaire, dirigeant de sociétés, réalisateur, producteur de films — son histoire a quelque chose d'un grand vestiaire mouvementé.
Vous croiserez le Roi Baudouin, VDB et Patrick Haemers. Mais aussi Peter Gabriel, Mark Knopfler, Samuel L. Jackson, Richard Gere et Sharon Stone. Une belle amitié l'a uni à Daniel Balavoine. Il a travaillé avec Jean-Jacques Goldman, Alain Bashung, Louis Chedid, William Sheller et Johnny Hallyday.
Jean-Luc Van Damme a produit plus de cinq cents films publicitaires, et plus de cinquante courts et longs métrages, dont Goodbye Bafana, avec Diane Kruger, Joseph Fiennes et Denis Haysbert, primé au festival de Berlin.
Banana split est une histoire de passions, de rencontres, de musique et d'images, le parcours foisonnant d'une personnalité forgée de rêves.
"Si vous n'aimez pas le cinéma, si vous n'aimez pas la musique, si vous n'aimez pas l'aventure, n'achetez pas ce livre."

« Les passions, lorsqu’elles sont accrochées au plus profond du coeur, ne produisent ni des réussites ni des échecs, mais fabriquent cette matière brute qui s’appelle la vie."

Prix de la Renaissance Française 2023

Changer le cours des fleuves

La haine.jpg

Un parcours inattendu, romanesque. Alfred Grosjean est un enfant de la région de Charleroi. De ses premiers pas dans un orphelinat à l'édification d'un groupe industriel, la démarche a été longue. Le chemin exceptionnel. 91 ans ont passé. Le regard sur son existence est vif, original, pittoresque. Drames, tragédies. Mais aussi beaucoup d'amour, une famille, une fierté. Aux larmes succède l'éclat d'un rire d'espoir.
Mémoire sensible, vivace, drôle. Les pages de ce livre s'illuminent d'une foison d'images, de souvenirs. Alfred Grosjean a réussi sa réussite. Ce n'est pas donné à tout le monde, beaucoup de réussites sont des échecs.
Dans son sillage, il a changé le cours des fleuves.

Date de publication : 10 juin 2022
Broché - format : 15,5 x 24 cm • 346 pages
ISBN : 978-2-8061-0671-1
EAN13 : 9782806106711

Prix de la Renaissance Française 2023

Portrait de ma mère en fuite

La haine.jpg

« Quand la mer se retire, elle abandonne dans le creux des vagues ces murmures qui vous poursuivent à jamais... J’ai eu deux mères, une en basse-saison et l’autre en haute-saison. Je suis le fruit multiple d’une fuite silencieuse et d’un désir violent d’enfant. En quelque sorte, l’une m’a poussé du haut de l’arbre afin que je puisse m’envoler, et l’autre s’est précipitée avant que je m’écrase au sol. Je suis tombé, mais par amour, sans me faire mal apparemment... » Ce livre raconte l’histoire d’un vol à voile entre un abandon et une étreinte, au fil de pages écrites pour rire, avec les larmes aux yeux

L'ABANDON DU CIEL

La haine.jpg

Écrit d’octobre 2019 à février 2021, ce roman relate la rencontre entre Dieu et un avocat. Le Créateur de l’Univers a éprouvé le besoin de consulter un juriste pour des questions de diffamation et de droit à l’image. « L’Abandon du ciel » est son cinquième roman, après « Demain n’est pas certain », paru en mai 2020. « La Haine a de beaux jours devant elle », en décembre 2019, et « Pauvres de nous ! » paru en mai 2019. Ces quatre livres ont été publiés aux Éditions Encre Rouge. Un premier texte « Vue sur mère », est paru en 2017. Son sixième roman « Portrait de ma mère en fuite » est paru en mars 2022. Manuel Verlange a adapté pour le cinéma, avec la collaboration de Ledwin, son roman « Pauvres de nous ! ». Une adaptation théâtrale est également en cours.

DEMAIN N'EST PAS CERTAIN

La haine.jpg

Demain n’est pas certain :

Ma mère m’a mis au monde sous deux conditions : apprendre à lire avant d’entrer à l’école maternelle, et écrire un livre qui serait publié. Elle m’a dédié son plus beau sourire.

– Tu seras édité avant tes vingt ans, comme Françoise Sagan. Ton premier roman connaîtra le succès, ne discute pas, c’est non négociable !

Pour commencer, j’ai appris à marcher, car à quatre pattes c’était impossible de tenir un stylo. Il fallait procéder par étapes. Mes premiers dessins d’enfant ont pris la forme de lettres. J’ai commencé par le M de Maman, Maison et Mamma, car j’avais reçu une grand-mère italienne à la naissance, qui m’avait foutu les chocottes avec son chignon à la Rio de Janeiro. Le E a suivi, pour Écrire, et aussi pour Étudier l’alphabet, et enfin pour Et quand est-ce qu’on mange, car maman oubliait souvent les repas lorsqu’elle noircissait ses cahiers d’interminables lignes.

Écrit de juillet 2019 à février 2020, ce roman est le récit d’un apprentissage d’écriture. La mère de Manuel avait décidé qu’il deviendrait écrivain. Dès lors, avait-il le choix ? Tâche écrasante qui a terrassé l’enfant. Juliette Lang lui brandissait un avenir littéraire, une vraie mère de Romain Gary. Pour que son fils réussisse, elle était capable de tout. Et tout, chez cette femme hors norme, repoussait les limites.

(Prix de l'Évasion 2021)

LA HAINE A DE BEAUX JOURS DEVANT ELLE.

La haine.jpg

« … Sophie passait les repas à compter les points. Alain n’aspirait qu’à soulager la misère du monde. Gérard regardait la situation avec pragmatisme. Le pays traversait les plus grandes difficultés, il n’y avait plus de place économique pour des réfugiés, les Français devaient penser à eux-mêmes, une question de préférence de la misère nationale. »
« – Il y a des montagnards près du refuge, tu les vois ?
Il n’y avait que la pelouse miteuse bordant le parking du supermarché, mais Marcel Lechat a acquiescé, son père avait besoin de refuge. »

Écrit de septembre 2018 à août 2019, ce roman déroule le fil d’existences qui se télescopent, à la recherche d’elles-mêmes. Le dénouement éclaboussera ces rêves qui les regardent de haut.

PAUVRE DE NOUS !

La haine.jpg

... « …Ysaline et moi, nous avons fait de notre mieux pour être à la hauteur, mais on ne devient pas pauvre du jour au lendemain, ça s’apprend. Certains ont eu la chance de naître dedans, évidemment c’est plus facile. Ceux qui n’ont connu que la pauvreté ne se rendent pas compte de l’ampleur de la tâche, tirer le diable par la queue, c’est un entraînement de haut niveau. Nous avons dû faire preuve d’une grande détermination pour ne pas échouer… » Film en dévelopement chez Happy Moon Productions

Adaptation cinématographique en développement chez Happy Moon Productions.

Vue sur mère

La haine.jpg

« Quand la mer se retire, elle abandonne dans le creux des vagues ces murmures qui vous poursuivent à jamais... J’ai eu deux mères, une en basse-saison et l’autre en haute-saison. Je suis le fruit multiple d’une fuite silencieuse et d’un désir violent d’enfant. En quelque sorte, l’une m’a poussé du haut de l’arbre afin que je puisse m’envoler, et l’autre s’est précipitée avant que je m’écrase au sol. Je suis tombé, mais par amour, sans me faire mal apparemment... » Ce livre raconte l’histoire d’un vol à voile entre un abandon et une étreinte, au fil de pages écrites pour rire, avec les larmes aux yeux

CIEL
DEMAIN
HAINE
Haute de page
bottom of page